Loli Artesia Trop Peu

Coup de Coeur TROP PEU, roman de Loli Artesia

ROMAN : (...) TROP PEU, de Loli Artesia. Roman court huis-clos (140 p) - Ed. InSide Me (ISBN : 9782 37660 0008)

Trop peu image

J’ai fait la connaissance de Loli Artésia lors du forum BOD (books on demand) sur l’auto-édition en novembre 2016. J’apprécie sa sensibilité, sa discrétion et son talent d’écrivaine. J’ai feuilleté le roman « Trop Peu » au marché de l’auto édition de Bordeaux, hier vendredi 17 février.

Finalement, j'ai parcouru d’une traite ce « roman huis-clos ». L’histoire met en scène Chloé, bourgeoise d’une trentaine d’années, mariée, et Pierre, son ex-amant, professeur et… toujours marié, comme à l’époque de leur première rencontre. Dix ans après leur séparation, Chloé désire ranimer son passé, revivre un moment intime avec Pierre. Les rideaux noirs de la chambre d’hôtel se referment sur une page inachevée.

La lassitude de l’héroïne dans sa vie d’épouse bien réglée et agrémentée de « joies et de douceurs » nous trouble. p. 39 « Tu sens la lassitude peser sur tes paupières. Tu la subis qui s’incruste au bord de tes yeux. Ainsi se forment les rides, penses-tu. Tu n’es pas en âge d’en avoir et pourtant tu en ressens déjà les sillons. ». Chloé nous livre son passé amoureux. Elle ne peut oublier les hommes qu’elle a aimés. Ils font partie d’elle. L’héroïne est aux antipodes de bien des épouses qui vivent la représentation d’un amour fantasmé. Bien au contraire : p. 92 « sous le masque de l’amour conjugal, il n’y a que rancœurs froides et haine latente ». L’amertume de Chloé par rapport à ses dix ans de vie maritale est palpable. p. 108 « te voilà replongée dans ton ennui, tu n’es pas pressée de retourner à cette vie maussade ».

Pierre quant à lui est désabusé et distant. C’est un coureur invétéré. Ce qui n'a pas empêché Chloé de prendre l'initiative d'une rencontre. Ils se retrouvent dans une chambre d’hôtel, comme ils le faisaient jadis alors qu’elle était étudiante et célibataire. Elle n’est pas surprise de constater que Pierre est resté la caricature de l’homme séducteur. Attaché à sa femme, il est autant aimé que détesté par ses partenaires féminines. Il se satisfait de liaisons extra-conjugales successives et passionnées.

Se dessine le profil d’une jeune-femme blessée par un passé familial douloureux où les hommes n’ont été que trop absents. Les comportements masculins n’échappent pas à la belle plume de l’auteur. p. 59 « Certains hommes ne peuvent aimer une femme que partiellement. Ils aiment leur épouse comme ils ont aimé leur mère, et le respect qui en découle exclut la brutalité du désir charnel. A l’inverse, ils désirent leur amante mais ne peuvent la considérer comme femme et mère. ». Chloé fait le point sur ses liaisons passées. Elle vit un profond bouleversement.

- Après tant d’années, pourquoi Pierre fascine-t-il toujours autant Chloé ? Pourquoi l’a-t-elle recontacté ?

×